• Description de cette image, également commentée ci-après

    Swietenia mahagoni

    Deux végétaux de ce nom, mais de familles différentes fournissent des produits à la matière médicale.

     Acajou à bois swietenia mahogoni ( méliacées) , nous vient de Haiti et du Honduras en poutre équarries pour les besoins de l’ébénisteries.

     Dans l’Inde, l’écorce amère de son congénère le swietenia febrifuga est souvent employé contre les fortes fièvres.

    Le cail cédra ou quinquina du Sénégal est l’écorce du swietenia ou kaya senegalensis, en Gambie on en fait un usage principale comme fébrifuge et contre la malaria.

    Le juribali ou euribali est une écorce végétale de la même famille.

    Acajou à pommes , cassuvium occidentale , térébinthacées arbre d’Asie et d’Amérique.

    On emploie le fruit nommé souvent noix d’acajou, il a la forme d’un rein, il renferme une amande blanche oléagineuse, douce.

    Le péricarpe contient un suc résineux, d’abord fluide, mais qui se concrète avec le temps ; il est excessivement caustique, on l’employait avant pour détruire les verrues, nettoyer les ulcères et comme vesicant.

    Cette matière ce compose de cardol et d’acide anacardique.

    La gomme d’acajou est fournie par l’acajou à pommes.

    La fève de malac est fournie elle par une autre térébinthacée, semecarpus anacardium arbre originaire d’Inde mais cultivé aux Antilles.

     

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    34 commentaires
  • Parc Félix Hap

    Parc Félix Hap

    Parc Félix Hap

    Parc Félix Hap

    Parc Félix Hap

    Parc Félix Hap

    Parc Félix Hap

    Parc Félix Hap

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    40 commentaires
  • Certains adolescents américains ont trouvé une nouvelle façon de se rendre ivres rapidement durant les fêtes entre amis. Pour cela, ils utilisent des tampons hygiéniques qu'ils imbibent d'alcool fort (principalement de Vodka),

    puis qu'ils s'insèrent dans l'anus. Ainsi, l'effet d'ivresse est plus important et plus rapide pour l’adolescent car l'alcool pénètre directement dans la circulation sanguine.

    Cette pratique est pourtant très déconseillée, elle provoque des irritations du rectum et surtout l'impossibilité de régurgiter l'alcool absorbé par l'anus, provoquant ainsi des comas éthyliques

     

    on va laisser ce monde basculer jusqu'où?

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    40 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires