• Balade de Dinant à Maredsous

    Hommage a Adolphe Sax , Dinant est sa ville de naissance.

    Balade de Dinant à Maredsous

    Balade de Dinant à Maredsous

    Balade de Dinant à Maredsous

    Balade de Dinant à Maredsous

    Balade de Dinant à Maredsous

    Balade de Dinant à Maredsous

    Balade de Dinant à Maredsous

    Balade de Dinant à Maredsous

    Balade de Dinant à Maredsous

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    28 commentaires
  • Potage de pommes de terre

    Ici une tomate sera dans la recette mais n’importe quel légume de saison peut étre utilisé.

    1 kg de pommes de terre, 150 gr de lard.

    1 tomate, 1 poireau,1 oignon

    ¼ celeri rave, beurre,sel, poivre

    1,5 litre de bouillon de poulet, laurier

    1 poignée de cerfeuil, 1 branche de thym.

    Coupez le lard en dès.

    Détaillez en julienne le poireau et l’oignon bien nettoyés.

    Coupez les pommes de terre épluchées et le céleri en dès.

    Pelez et épépinez la tomate.

    Faites revenir le lard dans très peu de beurre.

    Ajoutez les légumes, sauf la tomate, et laissez cuire quelques minutes.

    Mouillez avec le bouillon.

    Ajoutez le thym et le laurier.

    Couvrez et laissez le potage cuire jusqu’à ce que les légumes soient à point.

    Otez le thym et le laurier.

    Salez et poivrez.

    Garnissez avec la tomate coupée en petits morceaux et quelques peluches de cerfeuil.

    Servez bien chaud.

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    26 commentaires
  • Cochléaria officinalis

    Herbe au scorbut.

    C’est une petite plante bisannuelle ou vivace d 10 à 20 cm de hauteur, qui vit sur les rochers des côtes de la Manche et de l’Atlantique, ainsi que dans les Pyrénées centrales et en Auvergne.

    Les feuilles luisantes et charnues froissées entre les doigts dégagent une odeur prononcée qui rappele celle de la moutarde et sa saveur piquante.

    La plante renferme des glucosinolates, un principe amer, des sels minéraux et des vitamines.

    À l’époque de la Renaissance, dans sa pratique médicale des simples, le Flamand Dodoens, passant en revue les plantes alors connues, signale le cochléaria et ses remarquables propriétés antiscorbutiques.

    On l’employait non seulement contre le scorbut mais aussi contre les affections scrofuleuses, les engorgements ganglionnaires et viscéraux, les engorgements des bronches, les catarrhes pulmonaires, l’asthme et les maladies chroniques de la peau.

    Au XIXéme siècle, Cazin recommandait toutefois d’en éviter l’usage en cas d’hémorroides, et de congestion sanguine.

    Le cochléaria est antiseptique et dépuratif.

    Il peut être utilisé aussi dans les maladies de la bouche, comme l’inflammation des gencives, le déchaussement des dents. L’alcoolat de cochléaria étendu d’eau est un excellent dentifrice antiseptique.

    En infusion 20 à 50 gr de feuille par litre d’eau ou de vin à faire infuser 10 minutes.

    Prendre 2 ou 3 bols par jour.

    En sirop, il s’obtient en faisant cuire doucement au bain-marie couvert une partie de suc de feuilles pour deux parties de sucre.

    En usage externe on peut mâcher les feuilles de cochléaria en cas d’affection des gencives.

    En dentifrice: faire macérer 150 gr de feuilles fraîches dans un litre d’eau de vie pendant 15 jours avec un citron, coupé en tranches et 8 gr de cannelle.

    On peut y ajouter de la sauge, du romarin, de la menthe pour aromatiser.

    Cet élixir pur, laissé au contact d’une dent cariée le plus longtemps possible, sans avaler , et un bon calmant de la douleur dentaire.

    Étendu d’eau c’est un dentifrice estimé.

    Les feuilles servent aussi a relever les salades , elle est facile à cultiver au potager.

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    27 commentaires