• idée Saint Valentin

    Zakouski aux pommes de terre

    Pour 4 personnes

    700 gr de pomme de terre, 2 oeufs

    300 gr de pâté de campagne

    25 gr de beurre, chapelure, sel, poivre.

    Pelez et cuisez les pommes de terre.

    Écrasez-les et laissez un peu refroidir.

    Mélangez les pommes de terre écrasées avec le beurre fondu et un oeuf battu.

    Salez et poivrez selon votre goût.

    Répartissez le pâté en petites boulettes et

    entourez chaque boulette d’une couche de pomme de terre.

    Trempez-les dans le second oeuf battu puis dans la chapelure.

    Cuisez ces boulettes de pommes de terre dans l’huile de friture bien chaude.

    Si l’huile n’est pas assez chaude les boulettes ne tiendront pas et

    vont se casser dans la l’huile.

    Elles doivent être bien dorées.

    Laissez égoutter sur du papier absorbant et servir chaud avec une sauce de votre choix.

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    33 commentaires
  • Pour + d'info: http://www.maredsous.be/

    Abbaye de Maredsous

    Abbaye de Maredsous

    Abbaye de Maredsous

    Abbaye de Maredsous

    Abbaye de Maredsous

    Abbaye de Maredsous

    Abbaye de Maredsous

    Abbaye de Maredsous

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    22 commentaires
  • photo de mon ami agent forestier, épine-vinette en hiver.

    Epine-vinette

    Berberis vulgaris

    C’est un arbrisseau touffu, haut de 1 à 3m, qui aiment les coteaux secs, dans les sous-bois et les haies.

    Commune jadis en France, elle a été éradiquée de la plupart de nos régions pour éviter la propagations de la rouille du blé, champignon parasite dont elle est l’hôte secondaire.

    L’épine-vinette est originaire d’Europe et d’Asie et se trouve encore en quantité dans les Alpes du Sud.

    Elles portent des feuilles courtes et plus larges au sommet qu’à la base, dentées, groupées en bouquets.

    Les fleurs jaunes retombent en petites grappes.

    Les fruits sont rouges allongés, d’une agréable saveur acidulée et rafraîchissante.

    L’écorce de la racine et de la tige renferme des alcaloïdes isoquinoléiques,

    dont la berbérine et la berbamine.

    Les feuilles contiennent de l’acide oxalique, des minéraux et des vitamines.

    Les fruits sont riches en acides organiques, en pectine et en vitamine C.

    L’épine-vinette est connue depuis le XIIème siècle pour ses propriétés cholagogues.

    L’écorce possède des vertus cholérétiques et cholagogues.

    Stimulant la production de la bile et son évacuation, elle est recommandée dans l’ictère, l’engorgement du foie, les calculs biliaires, les dyspepsies chroniques et l’oedème généralisé.

    Ses propriétés antiseptiques, dues à des alcaloïdes bactéricides,

    lui confèrent une bonne efficacité en cas de dysenterie amibienne et d’infections intestinales.

    Son astringence favorise la cicatrisation du tube digestif.

    On reconnait aussi une action bénéfique dans les troubles de la circulation veineuse et les douleurs menstruelles.

    En usage externe l’écorce en décoction soigne les maladies de peau telles que eczéma et psoriasis.

    Les feuilles sont recommandées contre la diarrhée et l’angine.

    En décoction pour usage interne:

    Faire macérer pendant 15 minutes 40 gr de racine ou d’écorce par litre, puis porter à ébullition, retirer du feu et laisser encore infuser 20 minutes.

    Prendre un bol midi et soir après le repas.

    En décoction de feuilles la même recette mais avec un peu de miel ajouter avant de la boire, à utiliser pour les angines et les diarrhées.

    En décoction de fruit:

    Limonade préparée avec 30 à 60 gr de baies bouillies dans un litre d’eau peut servir comme boisson rafraîchissante dans les maladies fébriles et les affections de la gorge.

    Pas d’usage sans avis médicale et pas plus de 3 semaines.

    Les tendres jeunes feuilles sont comestibles et idéales dans les salades ou grignotées telles quelles.

    Trop acides pour être bons crus, les fruits donnent des confitures parfumées, d’aromatiques compotes et des sauces acidulées.

    Il faut en éliminer le noyau mince et pointu, on conserve parfois aussi les fruits au vinaigre.

     

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    25 commentaires