• Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Balade à Bruxelles-ville

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    23 commentaires
  • Valériane

    Valeriana officinalis

    Source larousse des plantes qui guérissent édition 2013.

    Toujours prendre un avis médical.

    Herbe aux chats, herbe de saint Georges.

    C’est une belle plante vivace haute jusque 1m , commune dans les lieux humides et ombragés de la plupart de nos régions.

    On la rencontre en Europe et en Asie tempérée.

    Les hautes tiges minces et rigides portent des feuilles opposées, divisées en segments étroits bordés de quelques dents arrondies.

    Elles se couronnent de petites fleurs blanc-rose au parfum pas toujours agréable.

    Elles dégagent selon certains un suave parfum pour d’autres elles sentent l’urine de chat.

    Valériane

    Les racines renferment une essence aromatique riche en sesquiterpènes, en particulier l’acide valérénique et la valérénone, et en monoterpènes, tel l’acétate de bornyle, ainsi que des iridoïdes, les valépotriates, très instables et extractibles par l’alcool et non par l’eau.

    La plante contient aussi des traces d’alcaloïdes et des acides-phénols.

    Déja signalée par Pline comme remède des contractions nerveuses,

    la valériane fut préconisée comme antispasmodique puissant, soit disant capable de guérir l’épilepsie.

    On l’utilisa aussi contre l’hystérie et la danse de Saint-Guy.

    Valériane

    Elle semble diminuer la production de l’urée et on la recommanda contre le diabète maigre.

     Fébrifuge, la racine était aussi utilisée contre les fièvres intermittentes.

    On employait ses feuilles contre les varices et pour diminuer les gonflements douloureux de la goutte.

    La valériane est un excellent antistress, c’est un sédatif efficace des états de nervosités, utile dans le traitement des palpitations, des tics, des étouffements, des crises d’asthme, dans celui des contractions douloureuses de l’estomac.

    Elle permet de trouver le sommeil en supprimant la hantise des soucis et les obsessions.

    Le principe actif de la valériane n’est pas déterminé avec précision, plusieurs de ses composants agiraient en synergie.

    La racine perd une partie de ses propriétés en séchant.

    On peut néanmoins utiliser soi-même la racine sèche en tisane ou en teinture.

    En décoction : 1c. à soupe ou 10 gr de racine sèche pour un bol.

    Faire bouillir 3 minutes, puis infuser 10 minutes, boire un bol par jour de préférence le soir.

    En macération à froid: 10 gr de racine, à laisser macérer 10h dans un verre d’eau froide.

    Prendre 2 verres par jour.

    On peut sucrer et aromatiser avec de l’eau de fleur d’oranger ou quelques gouttes d’alcool de menthe si l’on aime pas le goût et l’odeur de la valériane.

    En teinture 200 gr de racine fraiche coupée, macérée 15 jours dans un litre d’eau-de-vie blanche.

    Filtrer et prendre 40 à 50 gouttes au coucher.

    Elle excite et euphorise souvent les chats, ce qui l’a fait nommé herbe aux chats.

     

     

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    21 commentaires
  • Comme toutes les recettes elle peut varier avec d'autres poissons.

    Rougets à l'ancienne

    4 rougets

    1 tranche de pain, du fenouil,

    50 gr de beurre, du papier alu, sel et poivre.

    Garnissez l’intérieur des rougets avec une farce composée des foies écrasés, de mie de pain, de fenouil haché et de beurre mélangé avec de l’huile.

    Assaisonnez de sel et de poivre.

     Enveloppez chacun des poissons d’une feuille de papier alu intérieurement huilée et

    Saupoudrée de fenouil haché.

    Ajoutez une seconde feuille de papier, mais celle-ci devra être beaucoup plus grande puisque vous y emballerez tout les autres paquets de rougets.

    Soudez bien les bords de ce second emballage.

    Mettez cette grande papillote sur une couche épaisse de cendres chaudes sur lesquelles vous placez quelques braises incandescentes.

    Cuire environ 20 minutes.

     Pour servir déballez les poissons et présentez-les soit avec du riz nature ou des pommes de terre.

    On peut remplacer la première feuille d’alu par des feuilles de vignes ou de bananier.

     

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    26 commentaires