• Entrecôte aux échalotes

    1 entrecôte de 800 gr, 1 dizaine d’échalotes,

    100 gr de beurre, un peu d’huile, 1 dl de vin rouge,

    2 c. à soupe de moutarde, 50 gr de crème, sel et poivre.

    Epluchez les échalotes, hachez-les, faites-les blondir dans la moitié du beurre.

    Ajoutez le vin, salez et poivrez.

     Faites réduire à feu vif.

     Faites fondre le reste de beurre pour en enduire l’entrecôte des deux côtés.

    Faites la griller selon les goûts et la technique de base.

     Incorporez la crème et la moutarde à la sauce aux échalotes.

    Pour servir, posez l’entrecôte sur un plat chaud, nappez-la de la sauce.

    Servez bien chaud avec des pommes cuites à l’anglaise.

    La sauce étant salée et poivrée , je n’assaisonne pas la viande.

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    20 commentaires
  • les photos sont une autre espèce l'iris pâle, et la dernière est mon iris germanica

    renseignez-vous en herboristerie si vous ne les reconnaissez pas ,

    et prenez toujours un avis médical.

    Iris de Florence

     

    Iris florentina

     Source larousse des plantes qui guérissent édition 2013 mais

    dans des livres + anciens les autres espèces d’iris servaient aussi de remèdes ou en cosmétique.

    Iris de Florence

    C’est une plante vivace de 40 à 60 cm, originaire de la région méditerranéenne.

     Elle n’est que rarement spontanée en France, mais on la cultive comme ornementale.

    L’iris de Florence est cultivée pour les besoins de la parfumerie., son épais rhizome noueux, inodore à l’état frais, développe en séchant une odeur suave de violette.

    Iris de Florence

    Le rhizome renferme des hydrates de carbone et des irones, cétones odorantes apparaissant par oxydation de triterpènes, les iridals.

    On a jadis utilisé la poudre du rhizome comme expectorant dans les rhumes et les bronchites.

     Le remède est abandonné car il devenait purgatif et vomitif quand on dépassait un peu la dose.

    On emploie encore parfois cette poudre en prises, pour faire éternuer et dégager les muqueuses nasales en cas de rhume de cerveau.

    Iris de Florence

    Saupoudrée et bien répartie sur la chevelure, elle constitue un excellent shampooing sec, qu’il faut éliminer après quelques minutes de pose par un énergique brossage.

    Le rhizome frais contient un principe âcre et irritant qu’il conserve en partie après la dessiccation, on l’utilise pour faire des pois à cautères, dits pois d’iris, destinés à entretenir une suppuration nécessaire.

    Le rhizome peut être toxique , toujours prendre un avis médical.

     Iris de Florence

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    20 commentaires
  • Beauté nature

    Beauté nature

    Beauté nature

    Beauté nature

    Beauté nature

    Beauté nature

    Beauté nature

    Beauté nature

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    20 commentaires