• Salsifis à l’aigre-doux.

    Faire une sauce brune en laissant prendre couleur au beurre et à la farine,

    y ajouter, pour rendre plus fine, un peu de bon vinaigre et du sucre.

    Laisser réchauffer une boîte de salsifis dans cette sauce,

    les légumes ainsi préparés accompagnent un rôti ou du poisson grillé.

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    18 commentaires
  • photo de mon absinthe

    Les emménagogues.

    Source “les élément de pharmacodynamie et de thérapeutique”

    auteur A. Simonart de l’université de Louvain.

    Par emménagogues on désigne les médicaments qui facilitent la menstruation.

    Les emménagogues provoquent la congestion de l’utérus,

    soit directement comme la yohimbine, soit indirectement en irritant des organes voisins,

    c’est le cas pour certains purgatifs ou pour des irritants des voies urinaires.

    On se rappellera, en outre, que l’hydrastis peut avoir une influence favorable

    sur la menstruation en favorisant l’évacuation de l’utérus.

    La plupart des emménagogues ont été employés comme abortifs.

    Parmi les substances qui congestionnent indirectement l’utérus en irritant les voies urinaires et qui sont employées, de moins en moins il est vrai, comme emménagogues,

    il faut signaler l’apiol, la rue, la sabine et le safran.

    L’apiol est en réalité le camphre de persil ( apium petroselinum ou persil ordinaire)

    c’est à dire l’élément cristallisable, à température ordinaire , de l’essence de persil.

    Par apiol on désigne communément un extrait alcoolique préparé aux dépens du fruit de persil.

    C’est un liquide limpide vert ou jaune qui tient en solution de l’apiol solide.

    On en fait prendre 2 à 3 fois par jour 200 mg en capsules au cours de la semaine qui précède l’apparition des règles.

    L’estomac peut en être assez incommodé.

    On se souviendra que la racine de persil qui contient aussi de l’apiol est

    un diurétique végétal légèrement irritant pour les reins.

     

    La rue ruta graveolens, plante vivace qui pousse dans le midi de la France

    contient dans ses feuilles une huile essentielle de couleur jaune.

    On peut faire prendre un infusé de feuille de 10 pour 1000 ou

    l’huile elle-même en capsules de 50 milligramme 1 à 3 fois par jour.

     

    La sabine est un arbuste juniperus sabina qui renferme dans ses fruits,

    des feuilles et même des rameaux,

    une essence incolore ou jaunâtre qui contient notamment le sabinol.

    On fait prendre l’essence de sabine à raison de deux ou

    trois capsules de 50 mg par jour.

     

    Le safran crocus sativus dont on emploie le stigmate sert aussi d’emménagogue et

    de stimulant des sécrétions gastriques,

    probablement par l’huile essentielle qu’il contient.

    On prescrit la poudre dose orale 500 mg, ou la teinture dose orale 4 gr.

    Comme anciens emménagogues on peut encore citer

    l’absinthe artemisia absinthium et l’armoise artemisia vulgaris.

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    25 commentaires
  • Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Nature d'été

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    26 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires