• Séneçon

     Senecio vulgaris

    Famille des astéracées.

    C’est une petite plante annuelle de 20 à 40 cm de hauteur, dites “mauvaise herbe” fréquente dans les jardins, les cultures maraîchères, dans les terres labourées et au bord des chemins partout en France.

    On la rencontre dans la plupart des régions tempérées du globe.

    La plante renferme des tanins ainsi que des alcaloïdes pyrrolizidiniques, dont la sénéciphylline et la sénécionine.

    Le séneçon commun est l’erigeron des Anciens, que Dioscoride préconisait déjà contre les hémorroïdes.

     La plante était considérée comme résolutive, émolliente et adoucissante.

    On la prétendait efficace pour prévenir les convulsions hystériques.

    Le séneçon est surtout renommé comme emménagogue.

    Séneçon

     Il calme les spasmes douloureux des règles, en même temps que les douleurs pelviennes et lombaires sourdes qui les accompagnent.

     Il provoque aussi les règles lorsque celles-ci ont été stoppées ou retardées par un refroidissement ou une émotion.

    On signale aussi son effet positif sur la circulation veineuse.

    En usage interne en infusion 50 gr de plante par litre d’eau.

     Faire infuser 10 minutes.

     Prendre 2 ou 3 tasses par jour quelques jours avant la date présumée des règles, puis arrêter le traitement.

    En usage externe en cataplasme de plante fraîche cuite.

     A utiliser contre les contusions, les maux de gorge, les engorgements des seins, les hémorroïdes.

    L’abus de séneçon peut provoquer des cas d’hépatite veino-occlusive, même si le risque semble limité, l’excès nuit en tout.

     Toujours prendre un avis médical, certaines herboristeries ne la vendent plus.

     Source le petit larousse des plantes qui guérissent édition 2013.

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique