• Balade givrée à Meise

    Balade givrée à Meise

    Balade givrée à Meise

    Balade givrée à Meise

    Balade givrée à Meise

    Balade givrée à Meise

    Balade givrée à Meise

    Balade givrée à Meise

    Balade givrée à Meise

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    27 commentaires
  • Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Meise , le jardin botanique en janvier

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    23 commentaires
  • L'air pour les plantes d'appartement

    mon hibiscus d'intérieur ( c'est un morceau de branche ramenée du Venezuela mise en terre sans engrais , au départ fleurs simple je l'ai laissé dehors en été la première année et les fleurs sont devenues doubles ....je dois surement dire merci aux abeilles qui ont dû l'hybrider)

    Besoins vitaux des plantes d’appartement

    L’air du milieu

    Dans les appartements et surtout si ceux-ci jouissent de peu d’air frais, l’atmosphère est viciée par les exhalations des habitants, les fumées de tabac, les gaz délétères s’échappant des appareils alimentés au gaz, et toutes les bombonnes ou bouteilles de nettoyants parfumées qui n’ont rien de naturel.

    Or , l’air pur est aussi nécessaire aux plantes qu’aux hommes.

    Dès lors il faut renouveler l’air vicié chaque fois que la chose est possible, en ouvrant largement la fenêtre ou encore en sortant les plantes ne fût-ce qu’une heure à l’extérieur.

    Cependant retenons que les plantes craignent les courants d’air et les changements brusques de température, surtout s’il s’agit d’espèces frileuses habituées à la douce chaleur des serres comme pour les gloxinias, sansevières, crotons, broméliacées, cocos, palmiers...

    Les fougères sont les plantes qui souffrent le plus de la sécheresse des appartements.

     Afin d’adoucir leur souffrance, on recommande de les placer sur un plateau ou une large soucoupe suffisamment profonde pour contenir une couche de gravier ou de cailloux régulièrement humidifié mais sans que la base du pot trempe dans le liquide.

    Ainsi, le feuillage profite de l’évaporation constante du liquide.

     Un aquarium ou un terrarium désaffecté, contenant une couche de gravier, permettent de cultiver dans un local présentant des conditions de vie désavantageuses pour les plantes, les fougères et les espèces naines même les plus délicates.

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    29 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires