• Brochettes de poulet à l’italienne

    1 poulet coupé en morceaux, 500 gr de tomates, 3 courgettes moyennes,

    1 dl d’huile, 1 c. à café de paprika en poudre, des olives noires, des citrons confits,

    sel et poivre.

    Coupez le poulet en morceaux, détaillez les tomates en quartiers et

    les courgettes en rondelles épaisses on peut ou non enlever la peau.

    Mettez le tout à macérer dans de l’huile salée et poivrée.

     Laissez mariner pendant une heure au moins.

    Composez les brochettes en alternant les tranches de courgettes,

    les morceaux de poulet et les quartiers de tomates.

     Arrosez d’huile de marinade, saupoudrez de paprika.

     Faites griller doucement 15 à 20 minutes sur le grill ( grille du four, plancha, grill électrique) ,

    préalablement chauffé et huilé.

    Retournez à mi-cuisson.

     Servez avec des olives noires et des citrons confits.

    Lien vers citron confit : citrons-confits-aux-epices

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    30 commentaires
  • Châtaignier

    Castanea sativa

     

    Le châtaignier, arbre emblématique des Cévennes et du Limousin, est natif des montagnes silicieuses de l’Europe méridionale, du Portugal au Caucase.

    L’écorce et les feuilles sont très riches en tanins.

    Ce sont les Romains qui développèrent la culture de ce véritble arbre à pain des pays tempérés.

    Le châtaignier est un bon astringent qu’on utilisait contre la dysenterie. L’écorce était aussi employée comme fébrifuge.

    En Amérique du nord les feuilles de châtaignier sont préconisées comme sédatif de la toux, dans la bronchite et la coqueluche.

    Elles sont également anti-rhumatismales.

    Les “marrons” ( a ne pas confondre avec le marron d’Inde) en purée ou braisés, en dehors du fait qu’ils constituent un excellent aliment nourrissant, sont aussi bien tolérés par les estomacs délicats et remédient à la diarrhée bénigne.

    En décoction d’écorce ou de chatons 15 à 20 gr par litre, contre la diarrhée.

     Mettre les chatons dans l’eau froide et porter à ébullition pendant 2 minutes.

    Laisser ensuite infuser 15 minutes et boire dans la journée.

    En infusion, 30 gr de feuilles par litre.

    Faire infuser 10 minutes et boire 3 bols par jour.

    Contre la coqueluche ( une maladie qui revient en force) ou antispasmodique, contre les quintes de toux.

    En teinture contre la bronchite des adultes, faire macérer des feuilles pendant 15 jours dans le même volume d’eau-de-vie blanche.

    Prendre par cuillerée à café au moment des accès de toux.

     Source le petit larousse des plantes qui guérissent édition 2013.

    Toujours prendre un avis médical.

     

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    35 commentaires
  • Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Balade végétale

    Partager via Gmail Technorati Yahoo!

    40 commentaires